Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
DSP - Assane SOW

DSP - Assane SOW

îles de la Madeleine

îles de la Madeleine

Espace de détente à 3,5 kilomètres au large de la côte sud-est de Dakar, le Parc national des îles de la Madeleine reste un lieu de retraite pour ceux qui veulent, le temps d’une journée, s’éloigner du stress quotidien de la capitale sénégalaise. L’île au Sarpan, qui tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition, © Assane sow / le soleil
Espace de détente à 3,5 kilomètres au large de la côte sud-est de Dakar, le Parc national des îles de la Madeleine reste un lieu de retraite pour ceux qui veulent, le temps d’une journée, s’éloigner du stress quotidien de la capitale sénégalaise. L’île au Sarpan, qui tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition, © Assane sow / le soleil
Espace de détente à 3,5 kilomètres au large de la côte sud-est de Dakar, le Parc national des îles de la Madeleine reste un lieu de retraite pour ceux qui veulent, le temps d’une journée, s’éloigner du stress quotidien de la capitale sénégalaise. L’île au Sarpan, qui tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition, © Assane sow / le soleil
Espace de détente à 3,5 kilomètres au large de la côte sud-est de Dakar, le Parc national des îles de la Madeleine reste un lieu de retraite pour ceux qui veulent, le temps d’une journée, s’éloigner du stress quotidien de la capitale sénégalaise. L’île au Sarpan, qui tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition, © Assane sow / le soleil
Espace de détente à 3,5 kilomètres au large de la côte sud-est de Dakar, le Parc national des îles de la Madeleine reste un lieu de retraite pour ceux qui veulent, le temps d’une journée, s’éloigner du stress quotidien de la capitale sénégalaise. L’île au Sarpan, qui tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition, © Assane sow / le soleil
Espace de détente à 3,5 kilomètres au large de la côte sud-est de Dakar, le Parc national des îles de la Madeleine reste un lieu de retraite pour ceux qui veulent, le temps d’une journée, s’éloigner du stress quotidien de la capitale sénégalaise. L’île au Sarpan, qui tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition, © Assane sow / le soleil
Espace de détente à 3,5 kilomètres au large de la côte sud-est de Dakar, le Parc national des îles de la Madeleine reste un lieu de retraite pour ceux qui veulent, le temps d’une journée, s’éloigner du stress quotidien de la capitale sénégalaise. L’île au Sarpan, qui tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition, © Assane sow / le soleil
Espace de détente à 3,5 kilomètres au large de la côte sud-est de Dakar, le Parc national des îles de la Madeleine reste un lieu de retraite pour ceux qui veulent, le temps d’une journée, s’éloigner du stress quotidien de la capitale sénégalaise. L’île au Sarpan, qui tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition, © Assane sow / le soleil
Espace de détente à 3,5 kilomètres au large de la côte sud-est de Dakar, le Parc national des îles de la Madeleine reste un lieu de retraite pour ceux qui veulent, le temps d’une journée, s’éloigner du stress quotidien de la capitale sénégalaise. L’île au Sarpan, qui tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition, © Assane sow / le soleil
Espace de détente à 3,5 kilomètres au large de la côte sud-est de Dakar, le Parc national des îles de la Madeleine reste un lieu de retraite pour ceux qui veulent, le temps d’une journée, s’éloigner du stress quotidien de la capitale sénégalaise. L’île au Sarpan, qui tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition, © Assane sow / le soleil
Espace de détente à 3,5 kilomètres au large de la côte sud-est de Dakar, le Parc national des îles de la Madeleine reste un lieu de retraite pour ceux qui veulent, le temps d’une journée, s’éloigner du stress quotidien de la capitale sénégalaise. L’île au Sarpan, qui tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition, © Assane sow / le soleil

Espace de détente à 3,5 kilomètres au large de la côte sud-est de Dakar, le Parc national des îles de la Madeleine reste un lieu de retraite pour ceux qui veulent, le temps d’une journée, s’éloigner du stress quotidien de la capitale sénégalaise. L’île au Sarpan, qui tient son nom d’un ex-militaire de l’armée coloniale française envoyé sur place en punition, © Assane sow / le soleil

Les baobabs présents sur l'île de la Madeleine, classée parc national depuis 1976 et située au large de Dakar, à environ 3,8 kilomètres, aussi le lieu de refuge du génie protecteur de Dakar, Leuk Daour Mbaye. Un univers de traditions léguées de génération en génération au sein de la communauté lébou de la presqu’île du Cap-Vert .  © Assane sow / lesoleil
Les baobabs présents sur l'île de la Madeleine, classée parc national depuis 1976 et située au large de Dakar, à environ 3,8 kilomètres, aussi le lieu de refuge du génie protecteur de Dakar, Leuk Daour Mbaye. Un univers de traditions léguées de génération en génération au sein de la communauté lébou de la presqu’île du Cap-Vert .  © Assane sow / lesoleil
Les baobabs présents sur l'île de la Madeleine, classée parc national depuis 1976 et située au large de Dakar, à environ 3,8 kilomètres, aussi le lieu de refuge du génie protecteur de Dakar, Leuk Daour Mbaye. Un univers de traditions léguées de génération en génération au sein de la communauté lébou de la presqu’île du Cap-Vert .  © Assane sow / lesoleil
Les baobabs présents sur l'île de la Madeleine, classée parc national depuis 1976 et située au large de Dakar, à environ 3,8 kilomètres, aussi le lieu de refuge du génie protecteur de Dakar, Leuk Daour Mbaye. Un univers de traditions léguées de génération en génération au sein de la communauté lébou de la presqu’île du Cap-Vert .  © Assane sow / lesoleil
Les baobabs présents sur l'île de la Madeleine, classée parc national depuis 1976 et située au large de Dakar, à environ 3,8 kilomètres, aussi le lieu de refuge du génie protecteur de Dakar, Leuk Daour Mbaye. Un univers de traditions léguées de génération en génération au sein de la communauté lébou de la presqu’île du Cap-Vert .  © Assane sow / lesoleil
Les baobabs présents sur l'île de la Madeleine, classée parc national depuis 1976 et située au large de Dakar, à environ 3,8 kilomètres, aussi le lieu de refuge du génie protecteur de Dakar, Leuk Daour Mbaye. Un univers de traditions léguées de génération en génération au sein de la communauté lébou de la presqu’île du Cap-Vert .  © Assane sow / lesoleil
Les baobabs présents sur l'île de la Madeleine, classée parc national depuis 1976 et située au large de Dakar, à environ 3,8 kilomètres, aussi le lieu de refuge du génie protecteur de Dakar, Leuk Daour Mbaye. Un univers de traditions léguées de génération en génération au sein de la communauté lébou de la presqu’île du Cap-Vert .  © Assane sow / lesoleil
Les baobabs présents sur l'île de la Madeleine, classée parc national depuis 1976 et située au large de Dakar, à environ 3,8 kilomètres, aussi le lieu de refuge du génie protecteur de Dakar, Leuk Daour Mbaye. Un univers de traditions léguées de génération en génération au sein de la communauté lébou de la presqu’île du Cap-Vert .  © Assane sow / lesoleil
Les baobabs présents sur l'île de la Madeleine, classée parc national depuis 1976 et située au large de Dakar, à environ 3,8 kilomètres, aussi le lieu de refuge du génie protecteur de Dakar, Leuk Daour Mbaye. Un univers de traditions léguées de génération en génération au sein de la communauté lébou de la presqu’île du Cap-Vert .  © Assane sow / lesoleil
Les baobabs présents sur l'île de la Madeleine, classée parc national depuis 1976 et située au large de Dakar, à environ 3,8 kilomètres, aussi le lieu de refuge du génie protecteur de Dakar, Leuk Daour Mbaye. Un univers de traditions léguées de génération en génération au sein de la communauté lébou de la presqu’île du Cap-Vert .  © Assane sow / lesoleil

Les baobabs présents sur l'île de la Madeleine, classée parc national depuis 1976 et située au large de Dakar, à environ 3,8 kilomètres, aussi le lieu de refuge du génie protecteur de Dakar, Leuk Daour Mbaye. Un univers de traditions léguées de génération en génération au sein de la communauté lébou de la presqu’île du Cap-Vert . © Assane sow / lesoleil